LA PREMIÈRE CONSULTATION

Cette première consultation est fondamentale car elle va permettre au patient et au chirurgien de se connaitre; pour le chirurgien de comprendre les attentes de son patient et pour le patient de connaitre les possibilités techniques, ce qui est déterminant pour la suite de la procédure.

La motivation : c’est un élément important dans l’acte qui va être réalisé.
L’objectif sera que le ou les défauts optiques soient corrigés à 90 à 95% ; la suppression à 100% ne peut être garantie.

D’autre part, il faut savoir que le chirurgien préfère que la vue soit stable au moins depuis 1 an et demi à 2 ans; mais aussi que cette vue soit mauvaise depuis une certaine durée.

Ainsi, lors de cette première consultation, l’examen des yeux du patient va permettre au chirurgien de déterminer le ou les défauts réfractifs à corriger par laser, mais aussi de rechercher les éventuelles problématiques relatives à ce traitement. De même, il va enquêter sur l’état général du patient ainsi que sur ses antécédents oculaires personnels et familiaux.

Il sera donc à même de connaitre la motivation du patient, sa correction optique, son état oculaire pré-opératoire, son état général, ses antécédents personnels et familiaux.

Par ailleurs, le patient doit savoir que cette chirurgie n’est pas prise en charge du tout par la sécurité sociale, mais peut l’être en partie par certaines mutuelles : les frais d’intervention restent donc à la charge du patient.

Si le patient remplit les premiers critères vus plus haut, alors le chirurgien passera à l’étape suivante : les examens pré-opératoires.